Les secrets du marketing d’influence pour les jeux mobiles avec Marion Balinoff ⎮ App Marketing Snack #18

Interviews

octobre 13, 2022

Pour notre nouvel épisode de l’App Marketing Snack, Marion Balinoff, consultante en marketing d’influence expatriée en Espagne, nous partage ses secrets! Elle nous dévoile comment mettre en place une bonne stratégie d’influence et surtout, par où commencer!

https://youtu.be/EHQAVUYyuoQ

Ci-dessous la traduction de l’interview ci-dessus

Je m’appelle Marion, je suis française et je travaille dans le marketing d’influence depuis 7 ans, à gérer des campagnes d’influence et de performance pour atteindre des ROI pour différents types d’applications et surtout de jeux mobiles. 

Pouvez-vous nous partager vos 3 meilleurs conseils sur le marketing d’influence?

Je pense que le premier est de toujours négocier les prix. Les prix des influenceurs.ses fluctuent de façon mensuelle et annuelle. Cela devient de plus en plus cher notamment à cause des marques qui se focalisent sur le branding. Parce qu’elles font du branding, elles ne mesurent pas la performance comme nous, en marketing de performance, et comme elles ne le font pas, et qu’elles n’ont pas besoin d’être rentable, le tarif n’est pas essentiel et elles dépensent beaucoup plus.

Ensuite, je dirais de toujours dire à l’influenceur.se d’annoncer le partenariat, c’est une obligation légale dans beaucoup de pays.

Enfin, ne travaillez pas avec des agences de marketing d’influence et de branding, parce qu’elles ne connaissent pas vos KPIs, elles ne comprennent pas ce que vous visez, ne savent pas comment les influenceurs.ses performent mais seulement combien de vues et de likes ils ont. Et ce n’est pas ce que vous cherchez alors entourez vous des bons partenaires, et évitez ce type d’agence. 

Quelle est la première étape lorsqu’on lance une campagne d’influence?

La première étape, pour moi, est de comprendre quelle est l’audience. Ça va être la base de la campagne et nous aider à définir avec quels influenceurs.ses on va travailler, sur quelle plateforme et combien nous allons les payer. Leur prix dépendra de si l’on souhaite cibler une audience féminine, une audience plus âgée, une audience masculine, si on cible sur Twitch, YouTube ou Instagram par exemple, et bien sûr selon le pays. 

Donc la première étape pour moi est vraiment de comprendre quels pays on cible, et quel type d’audience en fonction du genre et de la tranche d’âge. 

Quelle est l’erreur que vous voyez souvent les gens faire?

Ce que je vois souvent arriver, c’est la sélection de l’influenceur.se en fonction de son contenu en assumant son audience. Par exemple, vous lancez une campagne en Espagne, vous avez un.e influenceur.se qui parle espagnol, c’est super, et du coup vous vous attendez à avoir une bonne performance et des installations en Espagne mais ce n’est pas le cas.

Et vous n’avez pas d’installations parce que l’audience de cet influenceur.se est en Amérique Latine, elle est au Mexique, en Argentine, au Chili. Mais parce que vous vous êtes basé.e sur ce que vous pensiez que son public était, vous n’avez pas les résultats que vous attendiez donc c’est important de faire attention au public de l’influenceur.se, selon le genre, l’âge et bien entendu, le lieu. 

Y a-t-il une différence entre les campagnes influenceur pour les applications ou pour les jeux mobiles?

Je ne pense pas qu’il y ait une différence en termes de stratégie. La seule différence est dans la façon de calculer le LTV de vos utilisateurs.ices. Si c’est une application à abonnements, ou une application avec des achats in-app. Tant que vous savez comment vos utilisateurs.ices dépensent leur argent, alors vous pouvez estimer le trafic dont vous aurez besoin pour atteindre le ROI que vous visez, donc les stratégies sont très similaires.

Marine Nozerand

Hi there, I'm Marine (she/her), I'm a Content Manager at Apptamin. Apptamin is a creative agency specialized in app videos (video ads, app store videos, etc.).
Marine Nozerand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.