Les erreurs ASO a éviter selon les experts

ASO - App Store Optimisation

octobre 13, 2022

Maintenant que vous êtes au courant de toutes les tendances à venir dans le marketing d’application, penchons nous sur les erreurs ASO communes que nos expert.es invité.es ont relevé. Que vous vous lanciez à peine dans l’ASO ou que vous soyez un.e professionnel.le, ça en vaut le détour!

Sur-indexer⎮ Ryan Kelley

Souvent, lorsqu’on se lance dans l’ASO, beaucoup ont à cœur d’utiliser autant de mots clés que possible. Selon Ryan Kelley, consultant ASO, il va peut-être falloir réduire la cadence.

Il a beaucoup d’expérience dans l’ASO et il a rapidement appris que les mots clés génériques étaient ceux qui ramenaient le moins d’installation. Non seulement ça, mais ils peuvent vous déconcentrer, vous détourner de mots clés plus pertinents.

De plus, si vous répétez les mots clés dans le titre, le sous-titre et le champ caché de mots clés, arrêtez. Ce n’est pas utile et ça peut faire plus de mal que de bien. 

Ryan a même remarqué que “le moins de mots clés vous utilisez, le mieux c’est”. Évitez donc de mettre trop de mots clés. 

Pour aider vos envies de sur-indexation, sachez que le sous-titre reste indexé même après modification. Avec un assez bon taux de clic, une mise à jour régulière de vos meilleurs mots clés peut avoir un bel impact. Indexer moins pour indexer mieux. 

Cliquez ici pour regarder l’interview complète de Ryan

Mettre de côté les assets visuels pour se focaliser sur les mots clés ⎮ Zofia Wietecka, Flo Health

Une fois la question des mots clés réglées, il faut souligner l’importance de ne pas se laisser distraire par ceux-ci au détriment d’autres éléments ASO, comme les assets visuels. 

Bien entendu, les mots clés sont un outil ASO essentiel pour booster la visibilité d’une application (et son classement), mais comme le montre Zofia Wietecka, ce n’est pas suffisant. Le monde des applications est extrêmement compétitif et un bon classement sur un mot clé n’est pas assez. 

Vous ne pouvez pas vous reposer sur les mots clés, l’entièreté de votre stratégie ASO doit être de bonne qualité, surtout avec vos assets visuels. Entre la concurrence intense et l’arrivée de l’ATT, les assets visuels sont devenus encore plus proéminents dans les stratégies ASO. 

Zofia précise que l’équipe de Flo health est constamment en train de travailler à améliorer ses assets visuels, notamment les screenshots car ce sont eux qui boostent le taux de conversion.

De bons assets visuels peuvent changer la donne, et vous aider à garder ce classement si durement acquis avec vos mots clés. 

Cliquez ici pour regarder l’interview intégrale de Zofia.

Trop se reposer sur l’A/B testing ⎮ Enes Malik Turhan, Sensor Tower

Lorsqu’on parle d’ASO, viendra toujours le moment de parler d’A/B test. C’est un immanquable. Il y aura toujours quelque chose à tester, et lors des périodes de doute, il est facile de se reposer sur les A/B tests.

Selon Enes Malik Turhan, les gens aiment parfois trop se reposer dessus. C’est un outil puissant, mais comme tout un chacun, il a ses limites. Bien sûr, c’est toujours un outil pratique pour savoir où l’on se situe, mais réfléchissez bien à ce que vous avez réellement besoin de tester. Si vous A/B testez trop de choses, vous trouverez “une maxima locale qui vous induira en erreur”. 

Pendant que nous y sommes, Enes nous conseille aussi de faire attention aux outils d’A/B testing des magasins d’applications, ils ne sont pas forcément efficaces et pourraient faire plus de mal que de bien. Si vous testez des assets visuels contre des versions identiques (un test A/A/A) vous aurez des résultats différents. 

Le but n’est pas de cesser les tests entièrement, juste de faire attention à ce que vous voulez tester, quand vous voulez le tester, et de vous assurer que ce test est réellement nécessaire. N’ayez pas peur de sortir de votre zone de confort, faites vous confiance.  

Cliquez ici pour regarder l’intégralité de l’interview d’Enes

Ne pas tisser de lien avec les utilisateur.ices ⎮ Gabriel Machuret

Pour Gabriel Machuret, les marketeurs d’applications ne parlent pas assez avec leurs utilisateur.ices et se reposent trop sur des données mathématiques alors que selon lui, les informations les plus importantes proviendront directement de vos utilisateur.ices.

Il le dit lui-même, “j’aimerais que les gens parlent plus à leurs utilisateur.ices qu’à leurs tableaux de bord”. Bien sûr, il est toujours utile de collecter des données, ça aide à avoir un bon positionnement. Mais n’en oubliez pas pour autant de parler directement avec votre public.

Allez voir dans vos avis, lisez les commentaires et les messages privés de vos réseaux sociaux, répondez aux questions (et notez les!). Vos utilisateur.ices sont à portée de main, découvrez ce qu’ils aiment (ou pas) dans votre produit ou votre marketing. Plus vous en saurez, plus vos campagnes pourront être efficaces. 

Comme le dit Gabriel: “vous n’avez pas besoin de commencer par un million d’utilisateur.ices, commencez avec une centaine”. Vous n’êtes pas obligés de leur parler à tous, mais rien qu’un échantillon vous apportera beaucoup. 

Cliquez ici pour regarder l’interview intégrale de Gabriel

Sous-estimer l’importance de la localisation ⎮ Zofia Wietecka, Flo Health &  Iris de Vries, Bagelcode

Deux de nos expertes invitées sont tombées d’accord sur ce point: Zofia Wietecka de Flo Health et Iris de Vries de Bagelcode. Pour Zofia, le problème vient principalement du fait que beaucoup supposent que l’anglais suffira. Pour aider votre application ou jeu mobile à avoir du succès, il ne faut pas se fermer aux opportunités.

Si vous avez d’ores et déjà commencé à localiser, ne vous contentez pas d’une simple traduction. Pire encore, ne vous arrêtez pas à Google Translate. Selon Iris, beaucoup essaient de localiser avec une simple traduction alors que ce qui fonctionne réellement est la culturalisation. 

Il faut considérer les aspects uniques de chaque marché et ses audiences au lieu de simplement recopier votre listing de base, qui a été créé pour une audience spécifique. 

Zofia précise que la localisation doit aller plus loin qu’une simple optimisation de mots clés. Pour Flo Health, elle s’est penché sur la correction linguistique, pour s’assurer que le contenu textuel serait culturalisé de façon adéquate. Plus que les mots clés, il faut aussi adapter les assets visuels. Vous ne ciblez pas une langue, vous ciblez une audience avec sa propre culture et ses habitudes. 

Cliquez ici pour accéder à l’interview de Zofia, et ici pour celle d’Iris

Quelles sont les erreurs ASO que vous avez vu les gens faire?

Marine Nozerand

Hi there, I'm Marine (she/her), I'm a Content Manager at Apptamin. Apptamin is a creative agency specialized in app videos (video ads, app store videos, etc.).
Marine Nozerand

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.